Historique

C’est en 1952 que furent incorporés les premiers sapeurs-pompiers de la Municipalité de Bamako constitués de manœuvres de la Voirie.
En 1960, après l’éclatement de la Fédération du Mali quatorze (14) sapeurs-pompiers professionnels de Dakar ont intégré le service de lutte contre l’incendie et de secours de la ville de Bamako.
Ce service, peu organisé et d’un effectif très réduit se caractérisait surtout par son inefficacité opérationnelle, faute de personnels d’encadrement, de formation et surtout d’équipement.
En 1969, « après le sévère incendie de la Fabrique de cigarettes Djoliba à Bamako », la France met à la disposition du gouvernement malien le chef de Bataillon FRANCESCHI, Inspecteur général de la Protection Civile française.
Celui-ci proposa la création d’un service chargé d’assurer la Direction de la protection civile. La mission est confiée à la Gendarmerie Nationale.

• En 1970, l’arrêté n° 0046/MDIS du 15 avril 1970 assimile les sapeurs-pompiers à des gendarmes et les place sous l’autorité du commandant de la gendarmerie nationale.
• En 1971, par arrêté N° 0076/MDIS du 7 mai 1971, sont admis dans le corps de la Gendarmerie Nationale 120 élèves sapeurs pompiers.
• En 1972 l’ordonnance n°41/CMLN du 16 septembre 1972 créait la Direction nationale de la protection civile, placée sous l’autorité du Ministre (de l’Intérieur) chargé de l’Administration Territoriale et du Développement à la Base.
• En 1982, par Décision N°0039/MDN/CAB du 07 septembre 1982, la compagnie des sapeurs pompiers fut érigée en Groupement de Sapeurs Pompiers de Bamako.
• En 1991, à l’avènement de la démocratie, la Conférence nationale a recommandé la création de la Direction Générale de la Protection Civile.