Discours du Directeur Général de la Protection Civile, Colonel Seydou DOUMBIA, à l’occasion de la Journée Mondiale de la Protection Civile

 

Monsieur le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile ;

Excellence Messieurs les Ambassadeurs ;

Honorable Député, Président de la Commission Défense , Sécurité et Protection Civile de l’Assemblée Nationale ;

Monsieur le Chef d’Etat Major Général des Armées ;

Madame le Gouverneur du District de Bamako ;

Monsieur le Maire du District de Bamako ;

Monsieur le Maire de la commune IV du District de Bamako ;

 Monsieur l’Inspecteur en Chef des Armées et Services;

Monsieur l’Inspecteur en Chef des Services de Sécurité et de Protection Civile ;

Monsieur le Chef de la Composante Police de la MINUSMA ;

Mesdames et Messieurs les chefs d’Etats-majors et Directeurs des services centraux ;

Mesdames et messieurs les membres du Cabinet du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile ;

Messieurs les Anciens Directeurs Généraux de la Protection Civile ;

Messieurs les anciens sapeurs-pompiers ;

Mesdames et Messieurs les Représentants des Partenaires de la Direction Générale de la Protection Civile ;

Administrateurs, Techniciens, Agents Techniques et sapeurs-pompiers stagiaires de la Protection Civile ;

Officiers, Sous-officiers, Hommes du rang des forces armées et de sécurité ;

Honorables invités en vos rangs et qualités, tout protocole observé ;

Mesdames et messieurs ;

Permettez-moi tout d’abord, au nom de l’ensemble du personnel de la Protection Civile et au mien propre, de vous souhaiter une fois de plus la bienvenue à la Direction Générale de la Protection Civile et de vous témoigner toute notre joie, pour avoir bien voulu rehausser l’éclat de la présente cérémonie par votre présence parmi nous.

 Monsieur le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile, votre présence parmi nous aujourd’hui témoigne tout l’intérêt que les plus hautes autorités de notre pays, à travers votre auguste personne,  accordent à la Protection Civile, Monsieur le Ministre, soyez-en remercié !

La cérémonie qui nous réunit ici aujourd’hui est la célébration de la journée internationale de la Protection civile, consacrée au 1er Mars de chaque année.

 Les objectifs visés par cette journée sont entre autres :

  • d’attirer l’attention du public le plus large sur le rôle de la protection civile dans la vie quotidienne des populations, et de
  • sensibiliser ces populations sur les mesures à adopter en cas de catastrophe.

 

Monsieur le Ministre;

Mesdames et messieurs ;

De nos jours vous conviendrez avec moi que les plus hautes autorités ont décidé de célébrer cette journée en république du Mali, à l’instar de la communauté internationale, eu égard au rôle que joue la Protection civile pour assurer la protection des personnes, la sauvegarde de leurs biens et la protection de l’environnement.

L’Organisation Internationale de la Protection Civile a retenu cette année comme thème : « Ensemble avec la Protection Civile face aux catastrophes ». Le thème est évocateur en soi.

En effet, nul n’est à l’abri des catastrophes, et nul ne peut y faire face tout seul de manière efficace. En outre, les résultats de plusieurs années de développement peuvent être anéantis dans un laps de temps par une catastrophe majeure. L’intégrité de l’environnement, l’équité sociale et l’efficience économique sont alors durement touchées. 

La réduction des risques de catastrophes vise à diminuer la vulnérabilité des populations en les préparant mieux aux menaces, par la prévention et l’atténuation des impacts des catastrophes. L’objectif visé est de travailler en amont des menaces afin qu’il y ait moins de victimes et moins de dégâts matériels.

Pour gagner ce combat, il est nécessaire d’enclencher une solidarité collective autour de la Protection civile, dans sa lutte contre les catastrophes de toute nature. Cela engage non seulement les pouvoirs publics à tous les niveaux, national, régional, local, communautaire, mais aussi et surtout la société civile, les opérateurs économiques, les élus locaux, toutes les bonnes volontés, en mettant en synergie leurs efforts, pour lutter efficacement contre les catastrophes.

Pour célébrer la journée internationale de la protection civile cette année, conformément aux orientations du Secrétariat Général de l’Organisation Internationale de la Protection Civile, nous organiseront une série d’activités à travers :

  • des conférences débats ;
  • des journées portes ouvertes ;
  • des cours sur la prévention des catastrophes et les gestes de premiers secours dans les établissements scolaires et les centres de formation militaires;
  • des expositions de matériels ;
  • des exercices de simulation ;
  • des campagnes de sensibilisation sur les accidents domestiques et les accidents sur les lieux de travail.

 

Monsieur le Ministre;

Mesdames et messieurs ;

La célébration de la journée mondiale de la Protection Civile donne également l’occasion d’apprécier les réalisations effectuées et de se projeter sur l’avenir.

A cet égard, il convient de noter certains faits majeurs courant l’année écoulée :

Au titre des réalisations:

  • Sur le plan du renforcement en ressources humaines, le recrutement et la formation de 500 élèves sapeurs-pompiers, aujourd’hui en stage probatoire dans les unités opérationnelles ; la formation continue de 977 fonctionnaires de protection civile à l’Ecole Nationale de la Protection civile, et 23 à l’étranger, dans les écoles de formation des pays partenaires et amis, notamment en Algérie, au Maroc, au Canada, au Burkina Faso et au Benin ;
  • Sur le plan des équipements, l’acquisition de 24 véhicules toutes catégories confondues, des ambulances, des véhicules incendie, des camions de transport du personnel et du matériel ; 13 motos, 1 zodiac, 1 pirogue à moteur, 7 groupes électrogènes.
  • Sur le plan des infrastructures, nous notons l’ouverture des centres de secours des 1008 Logements, de Kabala et de Kita, et celui de San dans les prochains jours ; la construction en cours d’une infirmerie à Gao, grâce à l’appui de la MINUSMA.
  • Sur le plan du maillage du territoire national, la Protection civile est aujourd’hui représentée dans toutes les capitales régionales du Mali, de Taoudéni à Sikasso, de Ménaka à Kayes, de Kidal à Ségou en passant par Gao, Tombouctou, Mopti, Koulikoro, et le District de Bamako.

 

Dans le domaine de l’amélioration du cadre législatif et règlementaire, nous notons avec beaucoup de satisfaction l’adoption de nombreux textes importants, parmi lesquels :

  • le décret fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement de la Direction Générale de la Protection Civile ;
  • le décret fixant le plan de carrière des fonctionnaires de la Protection civile
  • le décret fixant les dispositions applicables aux différents corps de fonctionnaires de la Protection civile ;
  • le décret fixant le cadre organique de la Protection civile ;
  • le document sur le Schéma National d’Analyse et de Couverture de Risques (SNACR).

 

Grâce à l’adoption de ces textes majeurs, nous avons aujourd’hui un Service de protection civile mieux structuré, au service de nos populations.

Dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel, nous notons l’octroi de primes et indemnités, la dotation conséquente en effets d’habillement.

Ces efforts multiples et multiformes, importants chacun dans son domaine, ont pu être réalisés, grâce à la clairvoyance, à l’impulsion et à l’implication personnelle du Ministre de la Sécurité et de la Protection civile. Monsieur le Ministre, par ma voix, toute la Protection civile vous dit merci.

Ces efforts Monsieur le Ministre, n’ont pas été vains. Ils ont forgé aujourd’hui une protection civile nouvelle, avec ses capacités opérationnelles améliorées, le moral du personnel au beau fixe, des prestations bien appréciées par les populations bénéficiaires de nos services. Les statistiques de nos interventions courant l’année 2016 l’attestent à suffisance.

En effet, courant 2016, les unités de Protection Civile ont effectué 14.972 interventions au cours desquelles ont été enregistrés 938 morts et 21.389 blessés, avec une prédominance des accidents de la circulation au nombre de 12.343 cas. Nous constatons une augmentation croissante du nombre de nos interventions, due surtout à notre plus grande mobilité et aux sollicitations de plus en plus nombreuses de nos unités.

Nous ne saurons également passer sous silence, l’appui décisif et multiforme de tous les partenaires de la Protection Civile, les Agences des Nations Unies, les ONGs, notamment la MINUSMA et la coopération française à travers le programme APCA, dans le cadre du renforcement des capacités des unités d’intervention et de formation. Nous exprimons toute notre gratitude à la coopération française, pour la confiance qu’elle a placée en la protection civile du Mali, en la désignant à la tête du nouveau programme APCAO qui va regrouper les services de protection civile de 9 pays de la Sous-région. A tous nous disons merci, et nous comptons toujours sur leur accompagnement, pour plus d’assistance et de secours à nos populations.

Sur le plan international, le Mali est membre à part entière de l’Organisation Internationale de la Protection Civile depuis sa création en 1972. Les textes législatifs et réglementaires pris par notre pays pour  encadrer la gestion des risques de catastrophes, notamment le Plan ORSEC, la Stratégie Nationale  et la Plateforme Nationale de Gestion des Risques de Catastrophes, le place parmi les pays en tête dans l’application du Cadre d’Action de SENDAI, qui est la référence internationale en la matière.

Monsieur le Ministre,

Mesdames et Messieurs,

La célébration de la journée mondiale de la Protection Civile cette année est couplée à la cérémonie de sortie de seize (16) administrateurs promus au grade de commandant sapeur pompier.

En effet, les intéressés ont tous bénéficié d’une formation académique en cours de carrière, suivie d’une formation professionnelle de chef de colonne à l’Ecole Nationale de la Protection Civile.

A ces jeunes Officiers, j’adresse mes chaleureuses félicitations et les exhorte à plus de courage et de dévouement dans l’accomplissement de leurs futures responsabilités.

Je tiens également à féliciter toutes ces femmes et tous ces hommes de la Protection Civile, Administrateurs, Techniciens, Agents Techniques et Sapeurs pompiers, ces soldats du feu, qui ne cessent d’œuvrer de jour comme de nuit, au péril de leur vie, pour porter secours et assistance à nos populations. A toutes et à tous, j’adresse mes vives félicitations pour leur engagement sans relâche, et les encourage à persévérer dans cette voie.

                Vive la Protection civile dans un  Mali uni et prospère,

                            Sauver ou périr,

                             Je vous remercie de votre aimable attention !